Accueil Informatique Installer vos périphériques

Installer vos périphériques

0
0
132

images

ROGER RICHAUD pour DRYADE83 – Toulon Var

Comment choisir son alarme ?

Discrets mais efficaces, les systèmes d’alarme sont recommandés pour vivre mieux chez soi en toute sécurité. Voici toutes les clés pour bien choisir.

1 Critères de choix d’une alarme

Type et taille de l’habitation

En appartement : privilégier un kit alarme de maison sans sirène extérieure, un grand nombre de copropriétés les interdisent. Si l’appartement est en rez de chaussée, prévoyez de bien protéger les portes et fenêtres.
En maison : privilégier un kit alarme de maison avec une sirène extérieure qui préviendra le voisinage en cas d’intrusion. Il peut être utile de protéger l’accès par le jardin grâce à des détecteurs de mouvement extérieurs.
Bon à savoir : Les kits prévoient généralement le nombre d’accessoires de base (détecteurs d’ouverture et de mouvement) pour un type d’habitation (appartement ou maison). Il peut être nécessaire de compléter en fonction de la surface ou des spécificités du logement.

Niveau de sécurité et homologation auprès des assurances

Tous les kits proposés sont d’un niveau de sécurité très élevé répondant à des normes de qualité stricte.
Certains kits sont homologués selon la norme NFA2P et répondent aux critères demandés par certaines compagnies d’assurances.

Télésurveillance

Certaines alarmes permettent de se raccorder temporairement ou non à un centre de télésurveillance. Celui-ci enverra un agent sur place afin de constater l’intrusion et prendre les mesures prévues au contrat.
Bon à savoir : La télésurveillance est une prestation payante, avec ou sans engagement. Le prix mensuel varie en fonction des prestations choisies.

Simplicité d’installation et de paramétrage

Il est possible d’installer et de paramétrer seul son alarme de maison. Selon la marque choisie, le paramétrage s’effectue depuis la centrale ou via un PC ou une application smartphone. L’installation se fait alors en mode « pas-à-pas », pour plus de simplicité.
Il est également possible de faire appel à un professionnel. Pour plus d’informations sur la pose par un artisan partenaire, se renseigner en magasin.

2 Alarme autonome ou système d’alarme complet ?

Alarme autonome

Les alarmes autonomes permettent de répondre à un premier besoin de sécurité. Elles permettent de sécuriser l’accès à une pièce.
 
Les alarmes autonomes se composent généralement d’un seul détecteur mais certaines permettent de centraliser plusieurs points de détection.
 
  • Détecteur de mouvement : se charge de l’intérieur de l’habitation. Il peut aussi équiper une cave, un garage ou un abri de jardin. Fonctionnant à infrarouge (sensible à la chaleur), il est perturbé par la présence d’animaux domestiques.
  • Détecteur d’ouverture : assure la protection des entrées, mais peut être installé au dessus d’une fenêtre, voire sur un placard ou un tiroir contenant des produits dangereux pour les enfants. Il utilise des contacteurs magnétiques fixés sur l’ouvrant et le dormant des menuiseries. Quand le contact est rompu entre ces deux éléments, une sonnerie se déclenche.
Système d’alarme évolutif

Ce sont des systèmes d’alarme complets, qui garantissent un très bon niveau de sécurité, quel que soit le type d’habitation.
 
Les systèmes d’alarmes peuvent évoluer dans le temps en ajoutant des accessoires supplémentaires comme des détecteurs, des sirènes ou des caméras.
Tous les kits vendus en magasin sont désormais sans fil. Cela signifie que les détecteurs sont reliés à la centrale par une liaison radio. Ils sont alimentés de manière autonome par des piles.
  • Facilité d’installation (pas de connaissance technique particulière pour l’installer).
  • Déplacements, montage et démontage à volonté sans détérioration, pratique en cas de déménagement.
  • Ajout de nouveaux éléments facilité.
  • Alimentation autonome longue durée, pratique en cas de coupure de courant.
Bon à savoir : désormais certaines marques proposent des solutions permettant de commander le système d’alarme avec plusieurs autres appareils(motorisation de portail, de garage, de volets) de la même marque. Lors d’un départ, en un clic : l’alarme s’active, les volets de baissent, le portail et la porte de garage se ferment.

3 Les éléments d’un système d’alarme

Pour analyser

La centrale est le cerveau du système. Elle reçoit les informations transmises par les détecteurs, les analyse et déclenche les avertisseurs.Selon son fonctionnement, elle doit être placée à proximité de la box internet ou hors de portée lorsqu’elle est autonome. L’installation est précisée dans la notice.
Pour détecter avant l’intrusion

  • Le capteur de choc : certaines alarmes sont équipées de capteurs de choc et de vibrations. Ils permettent de détecter la tentative d’intrusion en captant les vibrations lors du forçage de la porte ou de la fenêtre. Le cambrioleur est alors détecté avant même d’être entré.
  • Le détecteur de mouvement extérieur : Il se place sur une terrasse, devant un garage ou pour protéger l’arrière de la maison. Il détecte et alerte de la présence d’un individu qui s’approche de la maison. Il est donc idéal pour empêcher une intrusion dans l’habitation. Le détecteur de mouvement extérieur est insensible aux animaux, pour éviter les fausses alarmes.

Pour détecter après l’intrusion

  • Le détecteur d’ouverture : Il est composé de deux éléments magnétiques fixés sur l’ouvrant et le dormant de la menuiserie. Lorsque la porte ou la fenêtre est ouverte, le contact entre les deux éléments est alors rompu, ce qui déclenche l’alarme.
  • Le détecteur de mouvement intérieur : Il peut être installé dans toutes les pièces de la maison, à condition qu’il n’y ait pas de source de chaleur dans le champ de détection. Le détecteur réagit en effet au rayonnement de chaleur dégagé par un individu. Si vous avez des animaux de compagnie, il existe des détecteurs « compatibles animaux », qui distinguent un animal d’un être humain.
Pour alerter

Il existe différentes manières d’être alerté par son système d’alarme

  • Par la connexion internet : La centrale d’alarme va alors utiliser le réseau internet de la box internet pour envoyer l’information sur votre téléphone ou smartphone. L’information peut être reçue sous forme de SMS, e-mail ou notification (application smartphone du système d’alarme). Cette solution n’engendre pas de coûts additionnels.
  • Par le réseau GSM : La centrale d’alarme est équipée d’une carte SIM qui lui permet d’utiliser le réseau GSM d’un opérateur de téléphone mobile pour vous contacter. L’information sera alors transmise sous forme d’appel automatique ou de SMS. Cette solution a l’avantage de pouvoir fonctionner même en cas de coupure internet. En revanche elle nécessite un abonnement mensuel auprès d’un opérateur.
  • Par le réseau LoRa ou Sigfox : Ces nouveaux réseaux très longue portée sont dédiés aux objets connectés. Ils ne nécessitent pas de carte SIM mais un abonnement mensuel doit être souscrit auprès du fournisseur d’alarme. Ce mode de transmission est complètement autonome.
  • Pour dissuader et alerter
La sirène extérieure permet de signaler la présence d’un système d’alarme et donc de dissuader les cambrioleurs. En cas de déclenchement, elle émet un son très fort (env. 110dB) et est visible grâce à un flash lumineux. Elle se place à l’extérieur de la maison, en hauteur et visible depuis la rue.
Pour commander
  • La télécommande, elle met en marche et arrête à distance le système d’alarme. Elle dispose également d’un mode panique pour déclencher le système manuellement.
  • Le badge, il active ou désactive le système. Il est idéal pour les enfants car il ne nécessite pas de manipulations.
  • Le clavier de commande ou clavier à badge, il est à l’intérieur près de l’entrée ou de la porte de garage, il active la mise en marche et l’arrêt de la centrale.
  • L’application smartphone : Les alarmes dites connectées peuvent être activées ou désactivées à distance grâce à l’application smartphone dédiée.
4 Les choses à savoir avant d’installer une alarme

Avant d’installer une alarme, il faut bien penser son projet. L’idéal est de réaliser un plan de l’habitation et d’y placer les détecteurs. Lors de votre diagnostic, gardez à l’esprit que 80% des cambrioleurs de maison passent par la porte, 15% par la fenêtre et 5% par les toits. Cela vous aidera à déterminer les accès à risque dans votre logement.Pour les appartements, il faut principalement sécuriser la porte, sauf pour les rez de chaussée ou 1er étage où une protection des fenêtres est indispensable également.
Déterminer les endroits à protéger

Ce sont les pièces où des biens de valeur (hifi, bijoux, matériel informatique…) sont rangés. Ces pièces sont généralement le salon, le bureau,  la chambre des parents et la salle de bain.Avec la fonction multi-zone de l’alarme, il vous est possible de vivre dans la maison avec votre alarme en marche. Vous pouvez ainsi choisir de protéger uniquement le rez de chaussée la nuit, pour circuler librement à l’étage ou d’activer uniquement les détecteurs d’ouverture pour se protéger de l’extérieur.

Déterminer tous les chemins d’accès à ces pièces

Parmi ces accès, déterminer si certains sont des lieux de passage obligatoires. Il s’agit souvent du couloir, hall, salon… Il faut les protéger par des détecteurs de mouvement.
  • Les détecteurs de mouvement ne s’installent pas sur : une surface métallique, en face d’une vitre, au-dessus ou en face d’une source de chaleur (radiateur, cheminée…).
  • Ils ne doivent pas être installés devant un obstacle (rideaux, mur de séparation…).
  • Les faisceaux de 2 détecteurs ne doivent pas se croiser.
  • Ils se placent en hauteur, légèrement inclinés vers le bas.


SOURCE LEROY MERLIN

Notre proposition : 4 ou 5 rendez-vous de 2 heures pour bien appréhender les périphériques de votre box 

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Roger RICHAUD
Charger d'autres écrits dans Informatique

Laisser un commentaire

Consulter aussi

DRYADE83 – Une société créée pour vous accompagner dans votre communication

Mettre en évidence votre activité, c’est notre métier. Nous vous offrons un premier …